avr 042014
 
billy cobham

Voici une vidéo avec un son énorme. Ça se passe aux studios Evans, c’est pour vendre des peaux alors ils n’ont pas hésité sur les moyens : une quinzaine de toms , une dizaine de Neuman, et le maître du Jazz Fusion  panaméen des 70′s. Le son des toms est absolument fantastique, précisément les floor-toms qui descendent à la cave. C’est un régal.

Le King du Frisé est toujours aussi fringant et aussi efficace. Comme il est ambidextre complet, il s’offre même le luxe de mettre ses toms dans n’importe quel sens. Lui , il s’en balance, il est à l’aise à gauche comme à droite. Et depuis le temps qu’il fait ça , c’est devenu quasiment aussi évident que lorsqu’on respire. Il a également été le premier batteur à jouer sans croiser les mains (open-handed).

C’est à dire qu’il  joue sur un set de batterie de droitier, mais joue le Hi-Hat de la main gauche et la caisse-claire de la droite. Il a toujours des sets de batterie à rallonge. Ici, il a très peu de cymbales, mais je suppose que c’est pour mieux prendre le son des toms , vu que c’est Evans qui promote.

Billy Cobham – Evans Drum heads

Et comme il fait ça depuis qu’il est tout petit, et que finalement c’était trop facile pour lui , il s’est tout naturellement mis à jouer avec 4 baguettes, deux grosses caisses et une dizaine de toms. Dans les années 70/80 c’était un des rares à jouer avec une double grosse-caisse dans le milieu du jazz-fusion.

C’est marrant, à 11:20 il fait un roulement de caisse claire, ça m’a ramené 20 ans en arrière sur un de ses albums dont je ne me rappelle plus le nom où il avait exactement le même son de caisse claire. Vous aurez également noté la régularité.

Et quel métier! Le gars perd une baguette à 13:00 et la rattrape comme qui rigole. Ça ne l’a même pas dérangé.

Une vidéo très sympa.

Le site officiel de Billy Cobham : http://www.billycobham.com/

nov 162013
 
Level 42 à Lugano en 2010

Bon, ça faisait un petit moment que je n’avais pas publié de chronique (ta mère) sur mon blog. Il faut dire que ma vie a été plutôt mouvementée ces derniers temps. J’ai un nouveau job depuis peu et je suis à 500 bornes de chez moi. Mais, ce n’est pas vraiment le sujet de l’article, hein, rassurez-vous , je vais pas vous raconter la messe pendant deux plombes. on a mieux à faire! Et, d’ailleurs, ce soir, comme je n’avais
Lire la suite »

août 262013
 
Whitty, Fierabracci et Weckl à Vladivostok - Pegasus

Un morceau qui démarre plutôt swing des trois lascars mais qui va vite dégénérer   . C’est enregistré lors de leur série de concerts qu’ils ont donné à Vladivostok en 2010. Un Live parfait avec un chouette son. Ce n’est pas un de mes morceaux préférés, mail le trio est tellement performant, que ce serait ballot de passer à côté de ça. C’est un morceau écrit par Ric Fierabracci. Je vous avais déjà proposé un morceau phénoménal de ce concert il
Lire la suite »

juil 282013
 
Larry Carlton Trio : Du groove pur à Lugano avec le fiston - 2011

Alors voilà un truc qui va faire plaisir à mon pote P’tit-Vincent. Rien que là je viens de regarder la vidéo trois fois de suite. Sans dec, c’est du très grand Larry Carlton. Et c’est surtout un régal pour un tandem basse-batterie. Il faut dire que Mr 335 n’est pas n’importe qui. 19 fois nominé aux Grammy Awards, 4 fois  vainqueur dont une fois pour le thème de la série Capitaine Furillo. Il a commencé la guitare à 6 ans.
Lire la suite »

juil 262013
 
La Pub sur le Web, je veux bien, mais pas n'importe comment.

C’est vrai, quoi. Fait chier Gougeule (de con) à me coller des Pubs de Price-Machin, ou de PC-Bidule et les autres conneries de Job-Mon-Sterre. La preuve que c’est pas si bien fait que ça leur truc parce que s’il prenaient 2 minutes pour étudier mon comportement sur le Web, ils comprendraient vite quelle Pub aurait plus d’impact sur moi. Au lieu de ça, il me collent que des merdes. Je suis même des fois obligé de fermer la fenêtre du
Lire la suite »

juil 262013
 
Esperanza Spalding : c'est beau mais c'est strange... et c'est live !

Esperanza, la belle bassiste-chanteuse américaine,native de Portland (Oregon) lors d’un concert en 2012 avec une équipe du tonnerre. Elle avait commencé très tôt par le violon, puis la contrebasse et finalement la basse électrique. Elle chante admirablement. Elle avait également enseigné au Berklee College of Music de Boston alors qu’elle avait à peine 20 ans. Ce qui fait d’elle une des plus jeunes profs de musique de Berklee avec Pat Metheny qui lui n’avait que 19 ans. Esperanza Spalding –
Lire la suite »